Comme tout ce qui est public est politique, alors tout bien culturel voué à rencontrer son public l’est également. Les jeux vidéo n’échappent pas à cette règle. Que ce soit comme outil publicitaire, pour redorer l’image d’une institution, comme tract de campagne en France, ou lieu d’influence voire de recrutement. Notre cher divertissement pixelisé et interactif est devenu un véritable champ de bataille politique.

 

Les jeux vidéo comme arme de propagande fiscal kombat Mélenchon

Pour l’image et par la publicité

Comme le cinéma en son temps, l’armée américaine s’est emparée de ce média pour redorer  son image. America’s Army est un jeu développé, notamment en partenariat avec Ubisoft, dans lequel le joueur incarne un soldat qui doit effectuer des entraînements avant de rejoindre le jeu en ligne. 

 

Dans un ton plus léger, on citera les jeux sur mobile “gratuits” qui se financent grâce à la publicité et à l’attention des joueurs (vous connaissez l’adage : Si c’est gratuit, c’est que c’est vous le produit). Plus inattendu, on se souvient de BMW qui a fait un partenariat avec Nintendo pour intégrer dans Mario Kart des skins de voiture de la marque allemande. Ou encore la marque Gémo qui a reproduit ses vêtements 

dans le jeu Animal Crossing et fait un défilé avec le site Madmoizelle

. Ce phénomène est tellement grandissant qu’Electronics Arts (un des plus gros producteurs de jeux vidéo au monde) s’est même demandé s’il n’allait pas intégrer  des publicités vidéo dans ses productions.

couverture-les-grands-remplaces-1

Real propaganda simulator

Outre les jeux qui tentent de reproduire la réalité politique et diplomatique comme dans Geopolitcal Simulator ou Civilisation, les jeux vidéo peuvent servir d’outil de communication pour les élections. En France, le plus célèbre et le seul (à ma connaissance) est Fiscal Kombat, créé par les militants de Jean-Luc Mélenchon. Sorti en 2017, le joueur incarne le leader de la France Insoumise qui doit secouer des dirigeants politiques ennemis, comme François Fillon, Jérôme Cahuzac, Liliane Bettencourt, Emmanuel Macron, etc. Humoristique, politique, pas mauvais, jetez-y un petit coup d’œil, ça vaut le détour.

 

Plus étonnamment, les espaces créés pour que les joueurs échangent peuvent se transformer en véritables lieux d’influence. On peut évidemment citer le fameux forum du 18-25 ans de jeuxvideo.com qui a largement dépassé le cadre du simple forum d’échanges sur les jeux, en devenant une véritable arène politique. Dans ce dernier, la fachosphère, la gauche, la droite, des féministes et les trolls s’affrontent régulièrement (on ne citera pas le nombre de cas de harcèlement imputés à ce site ici, ici ou encore ici, ou ).

 

Enfin, plus récemment, l’extrême droite américaine se sert également du célèbre jeu Free-to-play Fortnite pour influencer et recruter de nouveaux militants. Déjà accusé de blanchir de l’argent ou de voler des danses, le jeu préféré de votre enfant peut à terme le transformer en porte-étendard des discours “anti-arabes, anti-juif, anti-féministes”, comme le rapporte le journaliste Paul Conge (en interview vidéo ici et papier ici), auteur du livre Les Grands remplacés qui traite de ce sujet. Ainsi si votre enfant commence à vous dire que “les féministes exagèrent”, ou que “l’Union européenne nous prive de notre souveraineté” alors qu’il n’a que 12 ans, ça vient peut-être de ses fréquentations digitales.

 

Donc pendant que vous allez lui remettre les idées en place, moi je retourne jouer à Red Redemption 2, la simulation de cow-boy créée par Rock Star (les développeurs de GTA 5) qui se déroule à la fin de l’époque du Far-West. Dans ce dernier, un youtubeur a été banni parce qu’il avait capturé une suffragette (féministe de l’époque qui manifestait pour réclamer le droit de vote des femmes) et donné à manger aux cochons.

 

Sources

Politique, économie… Le jeu vidéo fait-il de la propagande ?, France Culture, Pierre Ropert, Février 2020

Du Gamergate à l’élection de Donald Trump, Canard PC, octobre 2019, 

Comment des groupuscules d’extrême droite recrutent des ados sur Fortnite, ladn.eu, interview de Paul Conge par David Julien Rahmil, septembre 2020