Cette histoire pourrait être issue d’un roman de Guillaume Musso ou d’une comédie romantique de Garry Marshall mais non ! L’anecdote est bien réelle et se déroule au Canada, dans l’Ontario.

En faisant des travaux dans sa maison, Rebecca Churáň a eu la surprise de découvrir des inscriptions sur un de ses murs.
Et là…pas de mystère à la Da Vinci Code mais un mignon: « Germaine aime Roy, 17 mars 1965″.

inscriptionsamourmur

Intriguée, la jeune femme publie la photo sur les réseaux sociaux afin de retrouver l’auteur des tendres inscriptions.

La magie de la Toile fait alors son oeuvre. La fille de Roy Langdon reconnait l’écriture de son père, lequel avait déclaré sur le mur son amour pour son épouse, décédée en 2006.

A Pacques, Rebecca a envoyé le morceau de mur à Roy Langdon, qui pense l’encadré, en souvenir de son épouse et de son amour…immortel. n-MOT-AMOUR-large570